Nouveau ! Sessions de groupe: retrouvez ici tous les rendez-vous de 2019

Psychanalyse

psychanalyse avignonGlobalement

Avec la psychanalyse, il est question de l'inconscient: ce qui se passe dans la cure s'adresse à l'inconscient de la personne qui consulte, de même que chaque acte et chaque parole dans le cadre de la cure est traité comme une formation de son inconscient.

C'est à dire quelque chose qui possède un sens autre que celui qui est donné de prime abord. Conséquence de ce travail: l'intégration profonde de modifications progressives dans le plus grand respect de votre unicité et de votre personnalité.

La psychanalyse est un moyen par lequel, grace à l'écoute de l'inconscient d'une personne et l'interprétation qui s'ensuit, l'individu parvient à dégager ses perceptions du magma dans lequel elles peuvent être emmêlées, rendant alléatoires ses actions ou ses réactions, en général ou dans une situation donnée.

 

Mais encore

  • La sensation de subir les événements devient véritable prise en main de son existence.
  • La plainte récurrente laisse place à l'interrogation constructive et porteuse de sens.
  • La phobie s'appaise.
  • Les relations conflictuelles ne sont plus recherchées par l'inconscient.
  • Les événements et situations qui ont tendance à revenir à l'identique régulièrement s'effacent.
  • Les situations figées se dénouent et se libèrent.
  • L'agressivité se met au service de la combattivité et de la persévérance.
Il existe un nombre indéfini de "transformations", inhérentes à la particularité de chacun, transformations "dans" la vie de l'individu, à ne pas confondre avec une métamorphose "de" sa vie. Je veux dire par là qu'on ne devient pas "un autre" du jour au lendemain. Cela peut passer pour une évidence de le dire comme ça, mais il est pourtant bon de le rappeler: bon nombre de personnes ayant peur de se transformer au point de ne plus être reconnu par son entourage, avec quelque chose de très négatif dans ce processus, et à l'inverse, d'autres souhaitent tellement voir leur propre changement qu'il faudait qu'il se réalise en quelques jours ou quelques semaines. Nos changements étant toujours cohérents avec nous-mêmes, ils arrivent forcément en douceur et je dirai même qu'il sarrivent souvent sans crier gare! On ne les réalise souvent qu'après coup. C'est que l'inconscient intègre d'abord, et ensuite "ça se fait tou seul" - comme disent souvent, avec étonnement, ceux qui avancent par l'analyse.

Les modifications peuvent venir d'un changement réel, concret, de l'individu, ou d'un simple changement profond de son point de vue, de sa perspective, cad du lieu d'où il se place pour ressentir, recevoir, juger, comprendre, regarder, accueillir, les circonstances et les situations.

 

Chacun son rythme

Chaque cure analytique est unique, à l'image de l'individu qui s'y engage – et de l'analyste qu'il choisit. Le début, le déroulement, et même la fin d'une analyse ne ressemble à aucune autre, chacun possédant sa propre organisation, ses propres limites, son propre désir. 

Le terme de cure peut être un peu effrayant par la longue durée à laquelle il renvoit, mais il s'agit d'un cliché comme il y en a tant. Bien sûr l'être humain évolue toute sa vie, mais cela ne signifie pas qu'il doive être accompagné aussi longtemps! L'accompagnement en analyse doit permettre au consultatnt de dépasser ce qui le limite et le gène à un moment donné de son existence, et de lui donner les clés nécessaires à la poursuite de son chemin. Pour certains quelques séances suffiront alors que d'autres s'inscriront dans une démarche et une recherche plus profonde. Cela varie en fonction des personnes mais aussi en fonctions des moment de la vie, puisque dès l'instant où il est question de l'inconscient, il s'agit toujours d'être prêt au changement. L'inconscient n'est pas toujours en adéquation avec le conscient - cas auquel il n'y aurait pas vraiment de problèmes - et si, quand le conscient se sent prêt il peut arriver que l'inconscient freine, l'inverse est vrai aussi: on se découvre des facilités inconscientes là où on s'attendait à des résistances importantes. 

Chacun est libre d'estimer - et toujours à juste titre - qu'il a atteint le point où il était disposé à aller, et ce à tout moment, si possible bien sûr en accord avec le psychanalyste.

Le temps laissé entre deux séances a aussi son importance et diffère pour tout le monde. Entre deux à trois séances par semaine et une séance par mois, libre à chacun de trouver ce qui est le plus cohérent pour lui, selon ses disponibilités temporelles, financières et autres.

 

Combien?

Le tarif actuel est de 60 euros la séance pour une durée, disons, approximative d'une heure, et n'est pas couvert par la sécurité sociale. Toutefois, au même titre que pour les ostéopathes par exemple, certaines mutuelles remboursent quelques séances dans l'année, variable selon les organismes. 

L'importance du rythme et du respect du cadre est expliquée lors de la première séance.

 

 Psychanalyse chrétienne

La psychanalyse chrétienne s'adresse à ceux qui le désirent et le demandent et s'inscrit dans la dynamique de la psychanalyse d'une part mais toujours en lien avec la Foi et la référence biblique d'autre part. Il s'agit d'un cheminement au plus près de la vie spirituelle de l'analysant. Chaque séance s'étaye sur un élément propre au christianisme qui fera échos d'une manière particulière à l'histoire du consultant à ce moment précis.