Nouveau ! Sessions de groupe: retrouvez ici toutes les nouveautés 2020

Ne pas être parfait

Nous n'avons pas à être parfaits, ni en tant qu'individu, ni enfant, ni parent. Nous n'avons pas à être parfaits, ni dans la vie familiale, ni amoureuse, ni professionnelle. Nous n'avons pas à être parfaits, ni au quotidien, ni dans l'absolu. Nous avons à être, au plus près de ce que nous sommes. Il s'agit peut être là de la seule perfection possible, encore que celle ci ne se mesure pas en quantité de qualité, c'est à dire en une longue suite d'adjectifs qualificatifs considérés positifs, mais plutôt en distance qui nous sépare de notre moi profond, ou pour le dire en terme Jungien, de notre Soi. Plus la distance est grande, plus la perfection est éloignée. Mais attention, pas d'injonction ici, pas d'obligation, pas de chantage. Pas de verbe devoir. Si la notion de devoir y a pourtant toute sa place, elle s'inscrit dans une démarche pleinement personnelle et assumée. Car tout peut y avoir sa place, mais certainement pas de la même façon pour tout le monde. Et pas tout pour tout le monde. Notre potentiel personnel est suffisant, inutile de vouloir l'affubler de qualificatifs ou de capacités supplémentaires. Partons plutôt à sa rencontre, pour vivre ce que nous sommes, ou plus exactement ce que nous avons à être. Car si au moment de notre conception tout est déjà présent dans ce Soi, il est très vite galvaudé par l'héritage transgénérationnel. Pour autant, pas d'inquiétude, tel est peut être le sens de notre existence : nous défaire peu à peu pour nous trouver, et accepter l'intervalle qu'il y a entre ce que nous pouvons au fil du temps percevoir de notre être et ce que nous sommes bien forcés de constater que nous sommes encore. Et surtout n'ajoutons pas d'impératif aux impératifs : Si nous estimons le chemin encore long, ne cherchons pas à forcer le pas, autorisons nous un rythme propre parce que ce chemin là, si tout le monde peut l'emprunter, personne ne peut le faire pour personne parce qu'il y en a un différent pour chacun.