Arrêter de souffrir

La souffrance psychique n'est pas une fatalité ; il est légitime de vouloir aller mieux. Mettre en place ce changement est toujours possible, quelles que soient les difficultés et les épreuves traversées. D'autant que nous possédons tous la capacité à mettre en mouvement ce processus, qui sommeille parfois intérieurement depuis très longtemps, parfois à notre insu.

La psychanalyse est une méthode qui permet le déblocage des verrous psychiques qui nous empêchent d'avancer dans un ou plusieurs domaines. Grâce à l'écoute de l'inconscient et à l'interprétation qui s’ensuit,  L'inconscient libère progressivement ce qui le gêne, toujours à son rythme et de manière positive.

Quels que soient nos blocages, quand ça résiste et qu’on n’arrive pas à en sortir, il vient un moment où ça devient insupportable et où force est de constater qu’il ne suffit pas toujours de vouloir pour pouvoir. En clair, on a beau vouloir être indépendant, on se débrouille pour échouer encore une fois à son permis de conduire. Voilà pour l’exemple. Parce que notre inconscient ne poursuit pas toujours les mêmes desseins que nous, il peut nous jouer des tours extrêmement invalidants, nous faisant faire exactement le contraire de ce qu’il faudrait, nous remettant systématiquement dans la situation dont on vient de s’extirper péniblement, nous faisant parler quand il faudrait se taire ou inversement, etc. Ces résistances inconscientes, qui sont autant d’obstacles à surmonter, finissent par nous paraître infranchissables, et pourtant… Loin de devoir s’y résigner silencieusement, on peut dépasser nos schémas compulsifs, comportements incohérents, angoisses démesurées, et j’en passe. En agissant sur l’inconscient, la psychanalyse rend la parole à notre désir propre.